ssss

Retrouvez nous à la Gamers Assembly !

Si vous êtes du côté de Poitiers nous vous invitons à venir nous rencontrer dans les allées de la nouvelle édition du festival Gamers Assembly !
La Gamers Assembly se tiendra du samedi 19 au lundi 21 avril au Parc des Expositions de Poitiers, un changement lieu voire même un nouveau départ pour ce fabuleux événement qui fêtera demain ses 15 ans.

Incontestablement la plus grande LAN française la GA accueille chaque année de plus en plus de joueurs ou de curieux en son sein.
La GA fait la part belle à l’eSport en proposant divers tournois sur PC comme sur console mais n’oublie pas les visiteurs en leur proposant une multitude de jeux en libre accès, des animations, des concours et bien plus encore.

Cette année quelques membres de l’Association Loisirs Numériques seront présents à la GA samedi comme dimanche, nous n’aurions raté cet anniversaire pour rien au monde et ce sera l’occasion pour vous de nous rencontrer, de nous poser des questions ou pourquoi pas parler partenariat ?

Nous vous invitons à nous envoyer un email à l’adresse de Mickaël Newton (mnewton@loisirsnumeriques) pour plus de renseignements.

Gamers Assembly 2014

Voici comment devenir membre de Loisirs Numériques

Nous recevons régulièrement des communications issues de notre fanpage Facebook ou par mail pour connaître quelle est la procédure pour rejoindre Loisirs Numériques, que ce soit en tant que membre actif ou simple soutien. Que ce soit l’un ou l’autre, la procédure est la même, le tarif est le même.

Voici les 2 étapes qui vous prendront moins de 5 minutes en tout :

1/ Inscrivez-vous ici :  page d’inscription Loisirs Numériques
2/ Réglez votre cotisation (25€ pour 2 ans, 17€ pour un an via www.paypal.fr, par carte bancaire ou avec votre compte Paypal.)

Vous recevrez un mail de bienvenue pour confirmation dans les 48 heures qui suivront et vous serez contacté pour être inclus sur le groupe Facebook des membres de Loisirs Numériques.

Vos avantages à rejoindre Loisirs Numériques ? Pas grand chose en réalité si ce n’est participer à une aventure riche et intense au cœur de la culture et de l’industrie vidéoludique. Nous sommes une association et personne n’est rémunéré : nous sommes tous bénévoles.

Vous pouvez également faire des dons tout simplement pour soutenir les activités de l’association. D’avance nous remercions tout ceux qui nous soutiennent, ces donations sont déterminantes pour l’avenir de l’association et la pérennisation de nos multiples activités.

Loisirs Numériques et ses missions principales :

- l’organisation des Journées Mondiales du Jeu Vidéo chaque année
- la grande collecte de jeux vidéo de Noël et l’organisation du Desert Bus de l’Espoir (récolte de fonds pour le Secours Populaire Français)
- la gestion des sites de l’association www.loisirsnumeriques.org et www.jmjv.fr
- autres évènements jeux vidéo : rencontres entre joueurs, tournois, présentations de jeux, conférences

Pour toute question, envoyez-nous un e-mail à contact@loisirsnumeriques.org.

Les Rencontres Vidéoludiques #6 : le 3 avril 2014 à l’école Isart Digital

Tous les renseignements ci-dessous,
et pour vous inscrire c’est par là. C’est gratuit, ça se déroule à Paris et c’est ouvert à tous : http://goo.gl/aTR9BG

Parlons avenir du jeu vidéo français !

Les Rencontres Vidéoludiques Isart Digital

Ecoutez : Les Rencontres Vidéoludiques #5, la narration dans le jeu vidéo

Avant même de vous poster les Rencontres Vidéoludiques #3 et #4 et histoire de faire les choses dans l’ordre pour une fois, voici l’intégralité du dernier débat avec le public que nous réalisons en partenariat avec MO5.COM. Il a eu lieu le 14 novembre 2013 à la bibliothèque Vaclav Havel, Paris.

>> Ecouter les Rencontres Vidéoludiques #5 (sur Soundcloud) <<

Les Rencontres Vidéoludiques #2 – Musique et jeux vidéo

Sur le tard (plus d’un an après), voilà un débat qui vous passionnera : l’importance de la musique dans le jeu vidéo.
Débat qui a eu lieu le 19 septembre 2012.

Les invités :

- Olivier Derivière : compositeur de musiques de jeux vidéo (Of Orcs And Men, Remember Me, Alone In The Dark 5…)
- Romain Dasnoy : co-fondateur du label musical Wayô Records, musique de jeux vidéo entre autres
- Matt Murdock : ex-journaliste jeux vidéo, producteur TV, musicien

Animation : Julien Thiry
Enregistrement réalisé au Dernier Bar Avant La Fin Du Monde, Paris.

Manifeste pour le jeu vidéo

Ce manifeste est une initiative de Loisirs Numériques, avec la collaboration de nombreux professionnels du jeu vidéo. Il se destine à tous ceux qui souhaitent voir le jeu vidéo sous un angle différent : culturel, artistique, social, détaché de tous les préjugés qu’il peut véhiculer.

(disponible en version PDF : http://goo.gl/x3SJi)

Pourquoi rédiger un tel manifeste ?

Parce que nous aimons le jeu vidéo et qu’il est important de montrer que nous le soutenons dans son intégralité. En quarante ans d’histoire, le jeu vidéo est devenu un produit culturel incontournable, un incroyable terrain expérimentions pour les joueurs comme pour les créateurs. Mais à l’aune de ce qu’étaient le cinéma ou la bande dessinée à leurs débuts, il n’est pas toujours bien compris. Pourtant le jeu vidéo est un domaine riche où la notion de partage rencontre celle de la créativité, du plaisir et de l’apprentissage. C’est ainsi que nous le voyons et c’est ce que nous souhaitons démontrer.

Pourquoi jouons-nous aux jeux vidéo ? Quels peuvent être ses apports bénéfiques ? Quelle utilité peut-il avoir au sein de la société ? Voilà les questions pour lesquelles nous tenons à apporter des éléments de réponses afin de montrer ce qu’est, pour nous, le jeu vidéo.

Comment définir le jeu vidéo ?

Le jeu vidéo est un univers interactif, comprenant un ensemble de règles et mécaniques. Symbolique, il se rattache au monde des images et du rêve. Immersif, le joueur plonge dans l’expérience qui lui est offerte. Loisir par essence, le jeu vidéo détient une vraie force de frappe. Il peut effectivement véhiculer des idéaux, appuyer sur des messages, être utilisé à des fins plus ou moins nobles et cela comme tout media, ni plus ni moins. Le jeu vidéo offre un large panel de possibilités en tant qu’outil de communication, de médiation, de simulation, d’expérimentation, de soin et d’apprentissage.

Qui joue aux jeux vidéo ?

En 2011, selon le Syndicat National du Jeu Vidéo*, 55% des français pratiquaient le jeu vidéo. Contrairement aux trois dernières décennies où l’usage du jeu vidéo était essentiellement masculin et adolescent, aujourd’hui autant de femmes que d’hommes s’adonnent à ce loisir et l’âge moyen des joueursest de 35 ans. Cependant, bien que le jeu vidéo soit actuellement adopté dans la plupart des foyers français, se reconnaître comme joueur reste encore difficile car relié, dans l’inconscient collectif, aux fantasmes et clichés caricaturant les joueurs en les associant bien trop souvent aux excès. N’ayons pas honte de jouer car la mécanique du jeu est primordiale à notre construction.

À quoi servent les jeux vidéo ?

L’objet vidéoludique autorise de nouvelles techniques d’expression artistique et culturelle mais il dispose également d’un potentiel éducatif et pédagogique considérable. Pour être plus précis, le jeu vidéo peut devenir tour à tour :

  • Ludique, il divertit et laisse l’opportunité de se détendre,
  • Passionnant, il raconte une histoire, permet de rêver, de s’évader,
  • Facteur de lien social, il rassemble, génère des rencontres et devient le sujet ou le support d’échanges,
  • Cathartique, il défoule, rééduque et soigne,
  • Pédagogique, il renforce les apprentissages en intégrant des messages, connaissances, compétences et informations,
  • Sérieux, il regroupe et touche un grand nombre de professions : artistes, développeurs, compétiteurs, métiers de la santé, de l’enseignement, des ressources humaines, de la communication…,
  • Culturel, il dispose d’une communauté vaste et très active à travers le monde : compétitions, rencontres, expositions, sauvegarde… et de plus en plus de créateurs issus d’autres disciplines s’en inspirent.

Le jeu vidéo est un outil ouvrant la porte à de nombreuses possibilités : il est ce que nous en faisons. Il permet également de dévoiler de nombreuses facettes de la personnalité de chacun. Nous pourrions d’ailleurs résumer cette idée ainsi : « dis-moi comment tu joues et je te dirai qui tu es ».

Le jeu vidéo évolue en permanence. Qu’en est-il des joueurs ?

Avec la récente démocratisation des supports technologiques et l’arrivée de jeux pour un public plus large, de nouveaux usages et de nouveaux joueurs sont apparus. Là où seuls quelques groupes de connaisseurs partageaient leur plaisir de jouer dans les années 90, une multitude de communautés et autant de façons de jouer apparaissent désormais. Le fossé est évident entre initiés et nouveaux venus, mais le rôle des passionnés de longue date n’est-il pas de faire preuve d’ouverture et d’intégration afin que chacun puisse vivre et partager son jeu à sa manière ?

Quelle est la réalité du secteur vidéoludique en France ?

Le jeu vidéo est le premier bien culturel en France et représente environ 3 milliards d’euros en 2012 (1,3 milliard pour le cinéma à titre de comparaison)*. Alors que la consommation de jeux vidéo va en grandissant, le secteur français de la production et de la distribution est sinistré. Plus de 20 sociétés du jeu vidéo ont fermé leurs portes depuis le début de l’année 2013. Comme dans bien d’autres secteurs, la fuite des cerveaux est une réalité. La France est un pays qui brille par ses talents artistiques et créatifs mais peine à se donner les moyens de garder ses professionnels sur le territoire.

Alors, que faut-il faire pour sauver l’exception culturelle et favoriser un développement sain ?

La qualité globale des jeux vidéo produits au niveau international est remarquable. Mais que faire pour améliorer la situation des studios de création français, les rendre plus pérennes ? Oser la créativité, oser les initiatives visant à sauvegarder le jeu vidéo à la française et aller toujours plus loin. Voici quelques pistes à explorer :

  • Stimuler la création française : développer et valoriser la scène indépendante, élargir la formation à des filières plus traditionnelles (universités, beaux arts…) pour s’ouvrir à de nouveaux types d’étudiants, organiser des événements innovants et créatifs axés sur la rencontre entre les créateurs,
  • Communiquer entre différentes entités : organiser des réunions et forums réguliers, mettre en place des institutions et des échanges publics dédiés au jeu vidéo,
  • Instaurer de nouvelles aides financières visant à promouvoir le jeu vidéo en France, notamment pour les projets culturels associatifs ou privés,
  • Fédérer ses acteurs autour de valeurs communes : le plaisir de jouer, de partager, de créer.

Quelle vision pour le jeu vidéo de demain ?

Le jeu vidéo tel que nous l’aimons et tel que nous souhaitons le voir demain est un jeu vidéo tourné vers l’humain, créé par des passionnés de manière ambitieuse et originale à destination d’un public varié et multiple. Il doit se donner les moyens d’aller plus loin, de s’aventurer sur de nouveaux territoires en se concentrant sur les expériences qu’il peut faire émerger : la narration, les valeurs artistiques, l’apport de connaissances, d’aptitudes, la symbolique et le lien social, sont des composantes essentielles à approfondir afin de transcender le plaisir de jouer.

Le jeu vidéo est expérience mais comme tout media il est le reflet de notre société : sérieux et léger, industriel comme indépendant, culturel et empli de clivages… Il est passion et nous l’aimons ! Voilà pourquoi nous souhaitons le défendre.

Montaigne écrivait : « jouer devrait être considéré comme l’activité la plus sérieuse des enfants », en transposant cette idée, nous dirions : « le jeu devrait être considéré comme un outil qui pourrait être utile à toutes les activités sérieuses de l’adulte. »

(Ce manifeste est à partager le plus largement possible. Merci de bien vouloir nous aider dans cette démarche. Il est disponible en version PDF : http://goo.gl/x3SJi)

mail : contact@loisirsnumeriques.org

Les Rencontres Vidéoludiques #4

Conférence : les femmes et le jeu vidéo, quelle est la réalité des choses ?

Jeudi 6 juin 2013 à 18 heures,
pôle universitaire Léonard de Vinci (Paris La Défense)

Invitées :
Gemma Halsey – journaliste MCM / Eurogamer.fr
Pia-Victoria Jacqmart – rédactrice-en-chef Journaldugamer.com
Mar_Lard – gameuse féministe
Marie-Laure « Kayane » Norindr – joueuse professionnelle e-sport
Mathilde Rémy – coordinatrice IGDA / F4 Group

Animation :
Jean Zeid – Radio France

Inscrivez-vous gratuitement

(fermeture des inscriptions le 5 juin 2013)

Les Rencontres Vidéoludiques #1 : la vidéo intégrale

Les Rencontres Vidéoludiques, ce sont des débats sur les jeux vidéo, avec les grands du jeu vidéo. Nous, Loisirs Numériques, co-organisons cet évènement avec l’association MO5.COM, afin de recevoir des joueurs de tous bords et discuter sur des thématiques du jeu vidéo. La première session de 2012 s’est passée au Dernier Bar Avant La Fin du Monde (Paris, Châtelet) et nous avions reçu Eric Viennot (Lexis Numérique) et Julien Chièze (Gameblog.fr) pour parler avec Julien Thiry notre animateur, des nouvelles façons de jouer. Plus d’une heure de débat et tout a été filmé. Vous ne raterez rien de ces discussions grâce à la vidéo ci-après. Rendez-vous en septembre pour les Rencontres Vidéoludiques 2ème édition.

Les Rencontres Vidéoludiques #1 : Les nouvelles façons de jouer

Les Journées Mondiales du Jeu Vidéo 2012, J-100 !

Enfin pas tout à fait, on est aujourd’hui exactement à 105 jours des JMJV 2012. Nous travaillons d’arrache-pied pour :

- mettre en place un événement-pilote à Paris où l’on pourra jouer tous ensemble et vous annoncer les détails à la rentrée,
- trouver des partenaires : ceux qui feront leur propre JMJV et ceux qui nous aideront matériellement et financièrement,
- convaincre les entités du monde entier : et ça commence à bouger du côté de l’Afrique et de l’autre côté de l’Atlantique.

On veut aussi vous convaincre que les Journées Mondiales du Jeu Vidéo, c’est une initiative inedite, la plus grande fête du jeu vidéo au monde : rien qu’en France où nous sommes 30 millions de joueurs, nous vous laissons imaginer l’ampleur des JMJV 2012 si chacun y mettait du sien et participait à l’élaboration d’une soirée ou d’une conférence dans sa ville. Ce serait génial, non ?

Pour aider Loisirs Numériques, vous pouvez faire des dons matériels (nous faisons une grande collecte pour aider les joueurs aux revenus modestes) ou financiers :

ou rejoindre l’association en tant que membre. N’hésitez pas à nous contacter pour avoir des renseignements complémentaires : contact-at-loisirsnumeriques-point-org.


Les Rencontres Vidéoludiques en juillet 2012 à Paris

Ce mercredi 25 juillet à 19 heures, nous recevons Eric Viennot de Lexis Numérique (le papa des jeux In Memoriam, Experience 112 et le très prometteur Alt-Minds) et Julien Chièze de Gameblog.fr pour Les Rencontres Vidéoludiques, un débat que nous co-organisons avec l’association MO5.COM où chacun est le bienvenu. Cela se passe à Paris, au Dernier Bar Avant La Fin du Monde (le lieu hype et geek du moment) et c’est animé par Julien Thiry, un des membres de Loisirs Numériques, présentateur émérite et fervent passionné tout comme vous.

Une heure de débat, du networking ensuite, des boissons et de quoi manger, grâce à ce rendez-vous qui deviendra mensuel dès la rentrée et des invités qui changeront à chaque fois, voilà ce que sont les Rencontres Vidéoludiques : c’est le tout premier numéro de 2012 que nous vous proposons et nous espérons qu’il y en aura beaucoup d’autres. Nos partenaires pour cette première, Gameblog, IG Mag, PixNLove et Nolife. Attention, les places sont limitées : ce soir à 19 heures, des invitations seront mises à disposition de tous, vous pourrez vous les procurer par là.